Projections Documentaires

Samedi 26 Août / 15H30 / Ciné Breizh (2, Rue de Strasbourg)

Tarif à venir

En partenariat avec le Ciné Breizh

La Fête continue / N’eo ket echu ar fest ganimp

Un film de Ronan Hirrien – Producteur : France Télévisions – Durée : 26 minutes – Bilingue Français-Breton, sous-titré

« Hyacinthe Guégan, né en 1924, est mort en août 2016. C’était le plus ancien sonneur de clarinette de la région de Rostrenen, en centre Bretagne. Pendant l’occupation allemande, il a animé des noces et dansé dans les bals clandestins. Puis, en plus des noces, il a joué du baluche. Comme beaucoup des sonneurs de clarinettes de sa génération, il était multi-instrumentiste : clarinette, saxophone, jaze, bombarde, cornemuse et accordéon. Dans ce documentaire, Maodez Huon, jeune clarinettiste du centre Bretagne, recherche sa mémoire encore vive, pour que la fête continue.  « 

Une Nuit en Bretagne / Un nozvezh e Breizh

Un film de Sébastien Le Guillou – Diffuseurs : Poischiche Films, France télévisions, Tébéo, Tébésud, TVR – Soutien: CNC, La région Bretagne – Durée : 52 minutes  – Bilingue Français-Breton, sous-titré

Extrait

Le film de Sébastien le Guillou porte un regard singulier sur le fest-noz en tant que réalité culturelle d’aujourd’hui. Le réalisateur parvient à restituer la complexité de ce phénomène, récemment promu au rang de joyau du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, grâce à une remarquable relation de confiance tissée avec les personnages de son film. Notoires ou anonymes, ils se livrent sans fard et transmettent leur vision du fest-noz, avec une grande sincérité, parfois un brin d’amusement mais toujours avec beaucoup de passion.

Au détour d’un cours de danse improvisée ou d’une réflexion sur l’évolution sociologique des publics, le réalisateur parvient à capter les confidences de tel chanteur, musicien ou danseur, sur la part de rituel et d’inédit que contient chacune de ces fêtes de nuit. Et c’est là que réside le mérite essentiel du film : nous donner à voir, par son art de la mise en scène et sans recours aux archives, une pratique culturelle qui a su se réinventer et s’adapter depuis plus d’un demi-siècle en Bretagne, au gré des évolutions sociales et politiques.

Les images de Sébastien le Guillou nous en proposent un point de vue assumé qui ouvre à la discussion et fournit quelques clé essentielles pour débattre ensemble de ce que nous voulons faire de cette pratique culturelle vivante, aujourd’hui et pour demain.

 

Du 24 au 27 Août 2017 Rostrenen (22)