Programmation samedi 29 août

Les lieux des concerts sont indiqués pour chaque artiste.

L’entrée est libre dans la limite de la jauge prévue sur chaque lieu.

La durée de chaque spectacle dure 25 minutes en moyenne, les artistes se produisent 3 fois.

Si un concert est déjà complet, vous avez le choix de patienter pour le passage suivant ou vous diriger vers un autre lieu de spectacle. Pour faciliter le repérage des lieux, des pochoirs sont apposés sur les trottoirs. L’association ne tiendra de lieux de restauration et de buvette, profitez des commerçants locaux! Merci à eux.

Las Hermanas Caronni – 19h00/21h00- Rue Traversière

Elles sont deux sœurs jumelles, nées au pays du tango… Laura (la violoncelliste) et Gianna (la clarinettiste) ont quitté l’Argentine à la fin des années 90 pour distiller dans l’Hexagone une musique ludique et lumineuse, inspirée du classique autant que des rythmes de la pampa ou de la chanson française. Las Hermanas Carroni ignorent superbement les frontières stylistiques pour nous emmener au pays merveilleux de la musique éternelle.

Ebrel / Del Fra – 21h15/23h15 – Rue de Verdun

Si ce duo était un tissu, ce serait assurément du velour. La voix posée et soyeuse d’Annie Ebrel que l’on reconnait tant mêlée à la contrebasse voluptueuse de Riccardo Del Fra compose l’un des duos les plus légendaires de la musique bretonne actuelle. Un instant éphémère entre la poésie dramatique des gwerzioù et des airs à danser.

Marthe Vassalo – 19h/21h00 –  Rue Olivier Perrin

Marthe Vassalo ne reste jamais cantonnée dans ce qu’elle sait faire et est toujours très enclin à prendre des risques. Elle est venue souvent nous rendre visite à Rostrenn avec à chaque fois des formules différentes. Cette fois en solo, entre improvisations, chansons personelles ou traditionnelles, c’est une promesse d’un moment de liberté et de gourmandise.

Horla – 21h15/23h15 – Rue Olivier Perrin

Jack Titley et Pauline Willerval, fascinés par les talents du bluesman Skip James, ont décidé à leur tour de tirer leur chapeau à ce grand musicien en remaniant son répertoire à deux voix. L’occasion également de faire fraterniser le banjo et la gadulka, un jumelage inattendu mais fluide, les deux cordes partageant la même puissance acoustique et un grain populaire.

Youenn Lange – 21h15/23h15 – Rue Traversière

Youenn Lange est un des artistes bretons les plus audacieux du moment. En témoigne son premier album, entièrement a capella composé de gwerzioù glanées dans les dédales des collectages de Dastum. Sa place de référence dans le chant populaire était déjà assurée, là il le confirme avec brio.

Ilyas et Parveen Khan – 21h15/23h15 – Venelle du Château Gaillard

Ilyas et Parveen ont tous les deux reçu un enseignement de musiques classiques en Inde et représente à eux deux la complexité des influences musicales. Soeur et frère associent leurs mondes musicaux allant du chant classique au beatbox, de la pop indienne Bollywood aux sons millénaires d’Asie pour créer une musique des plus actuelles.

Bourdin / Marchand / Dautel – 19h00/21h00 – Venelle du Chateau Gaillard

Pour toute une génération, ce trio a immanquablement marqué les esprits et posé des jalons lorsqu’ils se produisaient sur scène dans les années 80/90. Pour une autre c’est seulement une superbe pochette de vinyl en noir et blanc tant on ne les a pas vus depuis très longtemps ensemble sur scène. C’est une rareté, une pépite du chant à répondre de Haute Bretagne et c’est au Fisel !

Hamon / Zayed – 21h15/23h15 – Rue Abbé Gibert

Erwan Hamon et Yousef Zayed se sont rencontrés à l’occasion de la création Kharoub, concert réunissant le quintet Hamon Martin et Basel Zayed. En est née l’envie de ce duo instrumental croisant des univers musicaux allant de la Palestine à la Bretagne. La proximité des sonorités des musiques traditionnelles palestinienne et bretonne est troublante.

Bertolino / Le Gac – 21h15/23h15 – Rue Gambetta

Un musicien en Centre Bretagne et l’autre à Marseille et pourtant une musique qui leur est personnelle en tout lieu. Les sonorités de la flûte traversière en bois et de la vielle à roue électro-acoustique fusionnent pour mieux voltiger et nous emmener dans une transe hypnotique. La musique du duo est hybride ,elle nous vient des musiques du monde, du jazz , soulignée par un travail d’arrangement connecté aux musiques électroniques.

Baltazar Montanaro – 19h00/21h00 – Rue de Verdun

« Amours » c’est le titre de l’album solo du violoniste Baltazar Montanaro. « Amours », comme le témoin des combats nécessaires pour endiguer les fondamentalismes, la haine de l’inconnu, de l’étranger et des différences ; « Amours », comme un marqueur pour laisser la place à la beauté dont chaque être est capable s’il est écouté et respecté, sans oublier celle présente dans chaque chose que la nature propose, et dont l’artiste cherche à reproduire la sensibilité, la perfection.

Derrien / Le Sauze – 19h00/21h00 – Rue Abbé Gibert

Décidément, ce couple biniou bombarde prend de la place. Ils ont à eux deux détrôné leurs idoles dans plusieurs concours. Leur style est désormais vraiment reconnaissable, au delà de l’évidence de la transe du couple biniou-bombarde, on touche aussi parfois jazz-rock. Ce ne sera pas facile de résister à l’appel de la danse… aura-t-on ce droit ? Peut être devra-t-on le prendre…

Menneteau / Barbedette – 19h00/21h00 – Rue Gambetta

Ils jouent en duo depuis quelques années, proposant une interprétation singulière de chants soigneusement choisis dans la tradition orale bretonne – Hoëla accompagne les gammes tempérées inégales des chants à la harpe celtique se réservant une bonne part d’improvisation et d’inventivité sonore.


Grégoire Chomel – 10h00/18h00 – Rue Olivier Perrin

En partenariat avec La Fourmi-e et le festival In Cité

L’univers de Grégoire Barbedor est composé de nombreuses nuits passées devant des écrans sur des logiciels modulaires de son et de vidéo, de bricolage numérique, de soudures de câbles et de leds, de tuba, de curiosité, d’humour et d’insouciance. Cette installation sera l’occasion de découvrir une partie de son monde.

Maison Feu-Cie Xav To Yilo – 15h00- Square de La Fontaine

En partenariat avec La Fourmi-e et la Mairie de Rostrenen

Une époque. Sur scène, une structure. Six personnages y évoluent, pleins de leur étrangeté. Gardes d’un phare, leur mission d’importance les occupe nuit et jour. Leur vie, commune routine, est parfaitement réglée. A chaque instant pourtant, tout pourrait basculer… Entre surréalisme rêveur et réalités grinçantes, ce spectacle cherchera à visiter quelques lieux de l’âme humaine, en mêlant musique, chant, cadre aérien et danse. Il explorera notamment la notion d’anormalité et ses lisières, ses limites.

Edition spéciale